Accueil > Esthétique oculaire > Les implants réfractifs : la presbytie

La chirurgie de la vision

Les implants réfractifs : la presbytie

LA PRESBYTIE :
La presbytie est un défaut visuel qui touche 100% de la population. Elle apparaît aux environs de 45 ans et augmente pendant quelques années.
C’est une perte de l’accomodation liée au vieillissement de l’oeil .
Puis elle se stabilise mais elle ne disparaît jamais.

LA CORRECTION CLASSIQUE :
Les lunettes :
C’est l’apparition des lunettes pour des gens qui n’en ont, parfois, jamais porté et qui s’y habituent mal.
C’est le passage aux verres progressifs pour les myopes et les hypermétropes.
Les lentilles cornéo-scérales :
Elles permettent également chez certaines personnes un confort en vision de loin et de près.Il peut exister des difficultés d’adaptation .

LA CHIRURGIE DU CRISTALLIN : LA CHIRURGIE PHACO-REFRACTIVE
PRELEX : Presbyopic lens extraction
• L’ablation du cristallin par ultrasons (phaco-émulsification),
• La réalisation de cette ablation par deux micro-incisions cornéennes (technique bimanuelle) d’environ 1,5mm qui n’entraînent pas d’astigmatisme post-opératoire.
• La précision du choix de l’implant lors du bilan préopératoire grâce à la biométrie optique.
• La possibilité d’introduire dans l’oeil les implants exceptionnellement flexibles par des incisions cornéennes inférieures à 2 mm.
• La correction simultanée d’un astigmatisme cornéen préexistant par des incisions cornéennes limbiques relaxantes.

COÛT DE L’INTERVENTION : PRISE EN CHARGE OU PAS
Deux cas de figure :
• Le patient présente une opalescence cristallinienne, c’est à dire une cataracte, l’intervention est alors prise en charge par les organismes de Sécurité Sociale. Le prix des implants est variable, le patient règle la différence entre le prix total et la prise en charge .
• Le patient présente un cristallin transparent, il doit régler la totalité de l’intervention : honoraires du chirurgien, forfait de salle d’opération et implant.
L’intervention est réalisée sous anesthésie topique : instillation de gouttes de Tétracaïne sur la cornée et Xylocaïne dans la chambre antérieure.

Cette chirurgie est toujours réalisée en deux temps : un oeil après l’autre.
Plusieurs implants permettent cette chirurgie:Cette technique a pris le nom de chirurgie kérato-phaco-réfractive puisqu’elle est à la fois une ablation du cristallin, une correction de la vision de loin, une correction de la vision de près et une correction d’un éventuel astigmatisme préexistant.

Le patient est généralement emmétrope et retrouve une bonne vision de près, ainsi qu’une confortable vision intermédiaire par restauration d’une pseudo-accomodation .

Il est possible de transformer la chirurgie de la cataracte en une chirurgie réfractive.
Il s’agit d’une chirurgie de la presbytie par micro-incisions .La presbytie est la perte de l’accomodation : loin/près.
Avant 45 ans, il est possible de voir de loin et de près , après 45 ans il n’est plus possible de voir de près à 30 ou 40 cm sans correction .
La diminution de l’accomodation se poursuit de 45 à 55 ans pour devenir quasiment nulle.

Il n’est pas encore possible de « guérir » la presbytie mais ces techniques chirurgicales permettent de la compenser pour retrouver une bonne vision sans lunettes.