Accueil > Esthétique oculaire

Esthétique oculaire

BIEN VOIR SANS LUNETTES : la chirurgie réfractive

VOIR LA VIDEO :
https://www.youtube.com/watch?v=zPhm1Nvt0ts

QUESTIONNAIRE D’INFORMATION PERSONNALISE :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScsm4iKV2hsqtrzDaY4DI5YIAhzsvSokS938Nx7m7292NxGVg/viewform?usp=sf_link

La chirurgie réfractive est la chirurgie de la vision.

Encore révolutionnaire il y a quelques années, la chirurgie réfractive au laser est désormais la première chirurgie en nombre de cas traités dans le monde.
Des dizaines de millions de personnes sont déjà opérées
Un grand progrès médical associé à un grand progrès technologique permet d’accéder au rêve longtemps inaccessible pour certains : Voir sans correction !


Enlever les lunettes pour retrouver son visage naturel, sans contrainte, mettre en valeur ses yeux.


Le LASIK est aujourd’hui la technique la plus utilisée pour corriger les défauts de la vision .
Le LASER EXCIMER traite la grande majorité des défauts visuels ( myopie, hypermétropie, astigmastisme, presbytie).
La technique de laser intra-cornéen ( intra-stromal) est l’abréviation de "Laser Assited Intrastromal Keratomileusis" qui représente aujourd’hui la technique de référence en chirurgie réfractive par laser.
La chirurgie réfractive bénéficie aujourd’hui d’un quart de siècle de recul et elle représente un grand pas en avant dans l’évolution de la chirurgie ophtalmologique.
C’est certainement l’une des spécialités qui a le plus progressé ces trente dernières années.

Notre centre bénéficie d’une expérience de la première heure (1991) : des milliers de patients opérés en 25 ans

Dans certains cas (myopie et hypermétropie fortes) la chirurgie réfractive consiste à implanter une lentille à l’intérieur de l’oeil appellé implant intraoculaire

Les implants intra-oculaires s’adressent à des patients dont la myopie est trop forte pour être traitée au laser ou à des patients soucieux de corriger leur presbytie.
Il existe des contre-indications générales et d’autres particulières à l’oeil .

Quelle que soit la technique opératoire choisie, le bilan préopératoire est fondamental car il permet de vérifier l’erreur réfractive et de mettre à jour une éventuelle contre-indication .


Explication rapide avec une animation en 3D :

Avertissement pour les âmes sensibles : la pellicule de cornée soulevée par le microkératome ou le laser femtoseconde, mesure seulement quelques microns d’épaisseur et grâce à l’anesthésie de contact réalisée avant l’intervention, ce geste est absolument indolore