Accueil > Chirurgie esthétique > Chirurgie intime féminine > Nymphoplastie

Chirurgie des petites lèvres

Nymphoplastie

Chirurgie intime à Toulouse

Il faut rappeler que l’on donne le nom de "nymphes" aux petites lèvres vaginales. Chez certaines femmes, cette structure anatomique est anormalement développée conférant un aspect esthétique gênant. Il peut être dans certains cas utile de les réduire .

La diversité des petites lèvres est infinie et il existe très souvent des asymétries soit en longueur, en largeur ou en épaisseur.
Dans les cas où cette asymétrie est importante, elle peut aussi entraîner une gêne voire des douleurs.

La nymphoplastie est une intervention de chirurgie esthétique permettant de corriger l’hypertrophie des petites lèvres génitales chez la femme. Cette demande n’est pas exceptionnelle.

Il n’existe pas de "normalité" de cette partie du corps, mais des petites lèvres qui dépassent, vers le bas, le niveau des grandes lèvres, apparaissant de façon constante hors de la toison, sont une particularité intime qui peut causer un complexe psychique et parfois une gêne, voire une douleur physique.

La patiente par pudeur a beaucoup de mal à aborder le sujet, d’autant que la plupart des femmes ignore qu’il existe un geste chirurgical simple de correction.

L’intervention

Une résection de la partie excédentaire des petites lèvres, effaçant de façon imperceptible le problème.

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale sur une patiente préalablement prémédiquée. Des sutures résorbables sont mises en place et l’intervention est réalisée en ambulatoire.

Les suites opératoires comportent des risques de saignements qui nécessitent quelques heures en clinique.

Les points de sutures se résorbent dans les jours qui suivent l’intervention.

D’autres "petites imperfections" peuvent être gommées chirurgicalement.

Chacune de ces questions qui peut déstabiliser la vie intime d’une femme, peut recevoir une réponse et un traitement adaptés.
Il faut que ces patientes soient informées pour oser en parler en consultation et envisager l’indication thérapeutique appropriée.