Accueil > Chirurgie esthétique > Chirurgie esthétique du visage (3D) > Mentoplastie

Chirurgie esthétique du menton.

Mentoplastie

Génioplastie

LA MENTOPLASTIE OU GENIOPLASTIE :

La correction d’anomalies portant sur le menton détermine également des modifications importantes dans le profil de l’individu.

Il peut s’agir d’une hypertrophie ou d’une hypotrophie du menton :

- L’hypertrophie, communément appelée, « menton en galoche » se corrige par une légère ablation par voie intrabuccale de l’excès osseux. Cela ne laisse aucune cicatrice externe et redonne une ligne de profil plus satisfaisante.
- L’hypotrophie ou menton ravalé, se corrige par la mise en place par voie intrabuccale, d’une petite prothèse pour redonner au menton le relief qu’il devrait avoir.

Il s’agit d’une intervention rapide et d’effet spectaculaire qui s’effectue en bloc opératoire en soins externes, sans hospitalisation.

Pourquoi opérer ?
L’ostéotomie du menton a pour objectif de repositionner le menton lorsqu’il est trop en avant, trop en arrière, trop ou pas assez haut ou asymétrique.
Elle peut être associée à une chirurgie des mâchoires ou à une rhinoplastie dans le cadre d’une profiloplastie visant à remodeler le profil du patient.

Déroulement de l’intervention :
L’opération est pratiquée sous anesthésie générale. Le menton est abordé par des incisions de la muqueuse buccale ce qui permet de ne pas avoir de cicatrice extérieure. La consolidation osseuse est obtenue en 1 mois et demi environ.
La durée de l’hospitalisation est variable : de 1 à 3 jours. Une interruption de quelques jours de travail est à prévoir.

Suites opératoires habituelles et soins postopératoires :
- Des saignements dans la bouche sont fréquents mais habituellement sans gravité
- Le gonflement des lèvres, du cou et des joues peut être important,
- La mobilité et la sensibilité des lèvres inférieures peuvent être diminuées provisoirement.
- La douleur est modérée et disparaît en quelques jours grâce aux antalgiques
- Une excellente hygiène buccale est essentielle

Précautions à respecter impérativement  :
- Le tabac doit être arrêté 8 jours avant l’intervention et jusqu’à la fin de la cicatrisation
- L’arrêt du sport de 3 semaines à 3 mois selon le sport pratiqué