Accueil > Chirurgie esthétique > Chirurgie esthétique du visage (3D) > Blépharoplastie (3D) chirurgie des paupières

Chirurgie esthétique des paupières

Blépharoplastie (3D) chirurgie des paupières

Plastie des paupières et des poches sous les yeux à Toulouse

LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE DES PAUPIÈRES :


La chirurgie esthétique des paupières ou blépharoplastie a pour but d’embellir et de rajeunir le regard. Elle s’adresse aux patients qui souhaitent corriger les effets du vieillissement sur les paupières supérieures et/ou inférieures ou réparer des disgrâces d’origine constitutionnelle.
Suivant les paupières opérées, il faut distinguer les blépharoplasties supérieures, inférieures ou des quatre paupières.

LA DEMANDE DE BLEPHAROPLASTIE :


Chirurgie des paupières supérieures :
Elles peuvent être lourdes et tombantes, avec un excès de peau (dermatochalasis) et de graisse (lipoptose) formant un bourrelet disgracieux plus ou moins marqué.

Elles peuvent au contraire avec l’âge ¨se vider¨ de leur contenu graisseux en laissant un repli cutané masquant le pli palpébral associé à un creux palpébral plus ou moins marqué qui donne l’impression de fermer l’œil, vieillit le regard en ajoutant des ombres aux paupières et enfin rend difficile le maquillage. Souvent, la chute du sourcil accompagne ces modifications, accentuant l’aspect triste du regard.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR ACCEDER A L’ANIMATION EN 3D :



Chirurgie des paupières inférieures :
Elles sont souvent l’objet de lipoptose : les ¨poches sous les yeux¨ qui donnent l’air fatigué, caractère qui peut être d’origine familial. Au dessous de ces poches, le sillon sous-orbitaire se creuse contribuant à former le cerne. En continuité avec la paupière inférieure, la pommette et la joue descendent progressivement laissant un vide qui va souligner la transition entre la paupière inférieure et cette partie du visage, synonyme de vieillissement. Ce creux appelé ¨vallée des larmes¨ va parfois se continuer entre la joue et la pommette formant le sillon jugo-malaire.

Ailleurs, la fonte graisseuse peut en plus laisser place à des paupières creuses affaissées et flétries formant des ombres se rajoutant au cerne avec de petites rides horizontales consécutives au relâchement cutané.

Parfois, la peau a souffert d’excès divers comme des expositions au soleil trop souvent répétées, un tabagisme, voire un éthylisme ancien. Dans ces cas la distension cutanée peut être importante tant au niveau des paupières inférieures avec apparitions de ¨festons¨ cutanés, que des paupières supérieures : aspect en ¨visière de casquette¨ venant recouvrir les cils.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR ACCEDER A L’ANIMATION EN 3D :



Chez le patient asiatique :
La paupière supérieure asiatique peut présenter un pli palpébral congénitalement absent, incomplet ou trop bas : la demande du patient est celle de la création d’un nouveau pli palpébral de type asiatique mais mieux situé sur la paupière (¨blépharoplastie asiatique¨ : opération pour ¨débrider les paupières¨)

LE CHOIX DE LA BLEPHAROPLASTIE :


C’est à la fois la demande du patient et l’examen du chirurgien qui permettront de définir les possibilités de la chirurgie et de choisir entre blépharoplastie (supérieure, inférieure ou des quatre paupières) isolée ou associée à d’autres techniques. Ainsi, la blépharoplastie peut être réalisée isolément en présence d’excès cutanés, d’excès cutanés et musculaires et de hernies graisseuses. En présence d’autres anomalies à corriger, la blépharoplastie pourra être associée dans le même temps opératoire à d’autres techniques : la lipostructure permet de corriger la fonte graisseuse périorbitaire des paupières supérieures, inférieures, des joues ou des pommettes et ainsi de redonner les courbes harmonieuses de la jeunesse par apport de micro greffes de graisse sous-cutanée prélevée sur des sites plus éloignés : face interne du genou, cuisse, ventre.
La blépharoplastie peut aussi être associée une autre intervention de chirurgie oculoplastique : sourcilopexie visant à corriger la chute modérée du sourcil en fixant le muscle du sourcil à l’arcade sourcilière, canthopexie latérale en cas de laxité de la paupière inférieure, resurfaçage (ou relissage) des rides des paupières inférieures au laser CO2 ou être associée à d’autres interventions de chirurgie esthétique du visage : lifting médio facial (encore appelé lift malaire, lift centrofacial ou lift palpébro-jugo-malaire) permettant de traiter l’affaissement de la pommette et de la joue tout en atténuant le cerne, la vallée des larmes, le sillon jugo-malaire, lifting frontal pour les rides du front, lifting temporal en cas de chute marquée de la queue des sourcils et de la région temporale, lifting cervico-facial pour le traitement des bajoues et du cou.

LE RESPECT DU RÔLE DES PAUPIÈRES :


Si le rôle des paupières est essentiel dans l’esthétique du regard, il est aussi fondamental sur le plan de la fonction visuelle. Pour maintenir une bonne vision, les paupières protègent le globe oculaire et répartissent les larmes sécrétées par les glandes lacrymales logées dans les paupières supérieures et maintiennent l’humidité de l’œil grâce au clignement. La paupière inférieure assure la collecte des larmes et leur évacuation naturelle à l’aide des voies lacrymales vers les fosses nasales.
Le chirurgien veille bien sûr à respecter ces fonctions essentielles des paupières au cours de toute blépharoplastie, comme d’ailleurs au cours de toute chirurgie oculoplastique.

AVANT LA CHIRURGIE DES PAUPIERES :


Comme pour toute intervention, le bilan préopératoire est très important.
Il débute par un interrogatoire du patient et un examen des paupières mais aussi des régions voisines : front, sourcils, tempes, joues, pommettes. Un examen ophtalmologique est recommandé pour dépister une éventuelle pathologie oculaire.
Le chirurgien vérifie qu’il n’existe pas de contre-indication à l’intervention et informe le patient du déroulement de l’intervention ainsi que des risques éventuels.
Il réalise un devis qui fait débuter le délai légal de 15 jours minimum de réflexion.
En fonction du type d’anesthésie choisi il faudra consulter un anesthésiste au plus tard 48h avant la chirurgie.

Trois types d’anesthésie sont possibles :

- L’anesthésie locale pure : Un produit analgésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité des paupières.
- L’anesthésie locale avec sédation par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse par le médecin anesthésiste.
- L’anesthésie générale classique.

LA CHIRURGIE DES PAUPIÈRES :


Cette chirurgie se fait en ambulatoire. Cela permet au patient de ressortir le jour même de l’intervention.
Plusieurs techniques opératoires existent : chaque chirurgien utilise la technique qu’il juge la meilleure et la plus adaptée à chaque cas.

Les incisions cutanées des paupières supérieures sont dissimulées dans le sillon situé à mi-hauteur de la paupière, entre la partie fixe et la partie mobile.
Les incisions cutanées des paupières inférieures sont placées à 1 à 2 mm sous les cils et peuvent se prolonger un peu en dehors.
Ces incisions correspondent aux futures cicatrices qui seront donc soigneusement dissimulées. La peau des paupières étant fine, la cicatrice est en général assez discrète.
Pour les ¨poches sous les yeux¨ dues à des amas graisseux sans excès cutané, il est possible de réaliser une blépharoplastie par voie trans-conjonctivale, c’est-à-dire en utilisant des incisions placées à l’intérieur des paupières. Dans ce cas, les cicatrices sont vraiment invisibles.

La résection des hernies graisseuses et des excédents de muscle ou de peau se fait à partir de ces incisions.
Les sutures sont réalisées avec des fils très fins habituellement non résorbables.
La durée de l’acte est très variable en fonction du nombre de paupières à opérer, des améliorations à apporter et de la technique utilisée : L’intervention peut durer d’une demi-heure à deux heures, ou plus en cas de lifting ou de lipostructure associés.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR ACCEDER A L’ANIMATION EN 3D :



LES SUITES OPÉRATOIRES :


Des conseils post-opératoires sont donnés sous forme de fiche avec l’ordonnance et le rendez-vous post-opératoire. Il est notamment indiqué la façon de procéder pour les soins des paupières, les divers traitements à appliquer, le repos à suivre, les gestes à éviter et les signes d’alerte devant faire joindre le chirurgien.
L’ œdème post-opératoire et les ecchymoses périorbitaires sont inévitables après une blépharoplastie. Ils seront atténuées par l’application de poches glacées pendant les premiers jours post-opératoires et camouflés par le port de lunettes de soleil. Ils sont très variables d’un individu à l’autre, et suivant que la blépharoplastie a été isolée ou associée à d’autres gestes au niveau du visage. Généralement, les ecchymoses descendent au bout de quelques jours vers le bas des joues et des pommettes avant de disparaître, permettant alors le retour à la vie sociale normale.
Il n’y a pas de véritable douleur mais pendant quelques temps, un petit inconfort peut être ressenti avec une sensation de tension des paupières et d’irritation des yeux.
Il vaut mieux se reposer pendant quelques jours et surtout éviter la pratique du sport et les efforts violents pendant les 3 semaines post-opératoires.
Les fils sont retirés entre le 5ème et le 12ème jour.
Avec des lunettes ou un bon maquillage, il est néanmoins possible de travailler.
Pour des métiers très exposés aux contacts, il vaut mieux prévoir quelques jours de vacances.
Des massages peuvent être indiqués à partir du 20ème jour en cas de cicatrice indurée ou de phénomènes de rétraction tissulaire.

LES RÉSULTATS :


La paupière opérée retrouve un aspect normal au bout d’un à deux mois et définitif au bout de six mois, notamment en ce qui concerne leur souplesse naturelle. Comme pour toute chirurgie, le temps est nécessaire pour une évaluation exacte du résultat.
En règle générale, les résultats d’une blépharoplastie donnent ¨bonne mine¨ en rectifiant l’aspect vieilli et fatigué du regard de manière durable.
L’ablation des ¨poches¨ est presque toujours définitive, la récidive est rare.

LES COMPLICATIONS ENVISAGEABLES :


Lors de la première consultation, le chirurgien expose les complications envisageables liées à la blépharoplastie.
Une fiche d’informations écrite est également remise avec toutes les explications concernant la chirurgie des paupières.
Comme dans toute chirurgie, certaines complications peuvent se voir après une blépharoplastie, heureusement assez rares : hématome, infection, adhérences, résultats insuffisants. Pour diminuer les risques de complications, il faut insister sur l’importance d’un bilan préopératoire précis, d’un discours clair sur les possibilités et les limites de la chirurgie, sur les conseils à suivre en post-opératoire, sur la nécessité de suivre le patient en post-opératoire pour déceler une complication au plus vite avant qu’elle ne s’aggrave, sur l’éventualité de retouche même mineure en cas de nécessité.
Il ne faut par surévaluer les risques, mais il faut prendre conscience qu’une intervention chirurgicale même simple, comporte toujours une petite part d’aléa.
Le choix du chirurgien diminue aussi cet aléa.

CONSEILS APRÈS UNE BLEPHAROPLASTIE :


Après une blépharoplastie, il faut limiter les facteurs de vieillissement des paupières de façon à obtenir un résultat durable. En effet, l’âge n’est un pas le seul facteur du vieillissement des paupières. Le soleil, par l’intermédiaire du rayonnement ultraviolet, contribue à la perte d’élasticité de la peau autour des yeux. D’autant que celle-ci est la plus fine de l’organisme et vieillit donc plus vite. Le tabac et l’alcool sont aussi des facteurs d’accélération du vieillissement des paupières au même titre que le reste des organes.

LES TECHNIQUES NON CHIRURGICALES :


D’autres techniques, notamment les injections de toxine botulique, permettent de corriger temporairement les rides d’expression dont les fameuses pattes d’oies, mais dans tous les cas, la blépharoplastie isolée ou associée à d’autres techniques est la seule réponse durable à la distension cutanée, à la lipoptose ou à la fonte graisseuse périorbitaire.

EN CONCLUSION :


La blépharoplastie est une intervention fréquemment pratiquée aussi bien chez l’homme que chez la femme. L’analyse de la demande formulée du patient, l’examen clinique et un bilan préopératoire soigneux, une bonne connaissance de l’anatomie, de la fonction des paupières et des modes de vieillissement du visage, un certain sens artistique chez le chirurgien, des techniques chirurgicales pratiquées par des spécialistes rompus à cette chirurgie oculoplastique sont les garants d’un résultat post-opératoire optimal. L’ophtalmologiste oculoplasticien et le chirurgien plasticien sont des spécialistes de cette chirurgie oculoplastique.


Informations au 05.34.41.87.87