Accueil > Chirurgie esthétique > Chirurgie esthétique du corps (3D) > Traitement chirurgical de l’obésité

Traitement chirurgical de l’obésité

Définition de l’obésité
L’obésité est un excès de masse grasse dans le corps, résultat d’un déséquilibre entre l’apport calorique quotidien et les dépenses énergétiques : l’organisme reçoit plus de calories qu’il n’en dépense et donc "stocke" une partie du surplus

Epidémiologie en France
Actuellement, presque 7 millions de personnes sont considérées obèses en France, soit 15% de la population. Cette proportion est en augmentation dans tous les pays occidentaux.

Indicateurs du surpoids et de l’obésité :
2 indicateurs permettent de mesurer le surpoids et l’obésité.
L’indice de masse corporelle (IMC) qui est calculé en divisant le poids par la taille au carré.
L’indice d’adiposité corporelle (IAC) qui est calculé en mesurant de tour de hanches au niveau du nombril et en comparant cette mesure à celle du tour de taille.

Le but de la chirurgie de l’obésité
Cette chirurgie vise à améliorer la qualité de la vie du patient, son esthétique mais surtout à réduire des comorbidités associées à l’obésité. (Pathologies respiratoires, rhumatologiques, dermatologiques, de fertilité, risques cardio-vasculiares, diabètes, prédispositions à certains cancers hormono-dépendants)

Les effets de la chirurgie de l’obésité
Cette chirurgie entraîne un grand nombre de conséquences dans la vie quotidienne du patient, dont :

  • la réduction des effets de la restriction alimentaire et inefficace chronique,
  • la restauration de l’estime de soi,
  • la réduction des perturbations liées à l’image de son corps et au rejet social qui en découle.

Définition de la chirurgie de l’obésité :
La chirurgie de l’obésité (ou chirurgie "bariatrique") modifie l’anatomie du système digestif. C’est une aide mécanique et métabolique qui permet de diminuer la quantité d’aliments consommés (principe de restriction) et l’assimilation des aliments par l’organisme (principe de malabsorption).

Il existe deux grands types de chirurgie :
- Les techniques restrictives pures  : Leur objectif est de réduire la taille de l’estomac. Cette réduction du volume gastrique entraîne une sensation de satiété avec un bol alimentaire moins important qui contribue à modifier les habitudes alimentaires des patients. Ces interventions sont réalisées par cœlioscopie.
-  Les techniques mixtes (restrictives et malabsorptives) : Leur objectif est de réduire la taille de l’estomac et de diminuer l’assimilation des aliments par l’organisme. La perte de poids est alors due à la réduction du volume gastrique et à la diminution de l’absorption des aliments grâce à la création d’un court circuit ( By-pass).
L’impact sur le confort alimentaire est moins important que dans les réductions gastriques pures. Elles sont plus complexes à réaliser et modifient de façon plus radicale les structures de l’appareil digestif.
Elles entraînent souvent des carences en fer et en vitamines avec nécessité de traitement en long court. Elles sont également réalisées par cœlioscopie.

Les conséquences esthétiques : le bodylift
La chirurgie gastrique en réduisant la masse corporelle de façon significative, souvent de quelques dizaines de kilos, a aussi une influence notable sur l’esthétique de la silhouette.
L’excès cutané qui reste à la suite de la diminution du tissu adipeux doit également être traité chirurgicalement.
Cette chirurgie est prise en charge par l’assurance maladie mais donne lieu à un complément d’honoraires pour le chirurgien.