Accueil > Chirurgie esthétique > Chirurgie esthétique du corps (3D) > Augmentation mammaire (3D) chirurgie des seins

Chirurgie des seins

Augmentation mammaire (3D) chirurgie des seins

Implants mammaires à Toulouse

PLASTIE D’AUGMENTATION MAMMAIRE PAR IMPLANTS

C’est l’augmentation mammaire par prothèses.

Pourquoi une augmentation mammaire ? Qu’est-ce qu’une hypoplasie mammaire ?
C’est un volume de seins insuffisant par rapport à la morphologie de la patiente.

L’hypoplasie mammaire peut exister :
Dès l’origine, c’est-à-dire depuis la puberté, ou bien apparaître secondairement, à la suite d’un grossesse ou d’un amaigrissement important. De plus, elle peut être isolée ou associée à une ptose.
La ptose mammaire est un affaiblissement de la glande et une distension de la peau qui donne un effet de "poitrine tombante". Sa cure est le lifting mammaire.
La mammoplastie d’augmentation, ou augmentation mammaire, est la correction chirurgicale de l’hypotrophie mammaire.

LES SOLUTIONS

La seule solution est chirurgicale : c’est une plastie mammaire d’augmentation qui consiste à corriger le volume jugé insuffisant des seins par la mise en place d’implants (prothèses) derrière ou devant la glande mammaire.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR ACCEDER A L’ANIMATION EN 3D :



Les implants :
Actuellement tous les implants mammaires utilisés sont composés d’une enveloppe et d’un produit de remplissage.

- L’enveloppe est toujours constituée de silicone élastique (élastomère de silicone). Elle peut être lisse ou rugueuse (texturée).
- Les seuls produits de remplissage autorisés aujourd’hui en France sont le sérum physiologique et le gel de silicone car ils sont connus et utilisés depuis plus de 40 ans.
- Au niveau du volume mammaire, il existe deux sortes d’implants : les implants préremplis, lorsque le produit de remplissage a été incorporé en usine (gel de silicone et/ou sérum physiologique). Dans ce cas, le volume est fixé par la gamme du fabricant.
Il existe d’autres catégories d’implants mammaires. Chaque chirurgien a ses préférences et ses habitudes opératoires.

AVANT L’INTERVENTION

Lors de la consultation pré-opératoire, en chirurgie mammaire, il est important de poser toutes les questions.
En fonction de l’effet que recherche la patiente, le chirurgien peut lui proposer le type et la taille de la prothèse mammaire adéquate, l’emplacement de la future cicatrice et celui de la prothèse mammaire devant ou derrière le muscle.

Une imagerie mammaire, mammographie et/ou échographie, est en général demandée par le chirurgien avant la réalisation de la mammoplastie esthétique. Si la patiente a déjà en sa possession un examen récent, le mieux est de l’apporter à la première consultation.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR ACCEDER A L’ANIMATION EN 3D :



TYPE ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION

Les plasties mammaires d’augmentation sont généralement réalisées sous anesthésie générale.
Comme pour toute intervention chirurgicale, l’anesthésiste doit être consulté au moins 48 heures avant l’opération.
Le choix du mode d’anesthésie se fait en accord avec le chirurgien selon l’intervention et le souhait de la patiente.

Plusieurs types d’anesthésie sont pratiqués. En général, il s’agira d’une anesthésie générale ou d’une anesthésie loco-régionale. On y associe une anesthésie locale spéciale qui durera plusieurs heures pour le confort de la patiente la première nuit.

Il est également possible d’avoir recours à une anesthésie locale pure quand la prothèse mammaire est placée devant le muscle et non sous le muscle.
Lorsque l’intervention est pratiquée en ambulatoire, l’anesthésie est adaptée pour que le retour à la maison soit possible le jour même avec un traitement antalgique adapté.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR ACCEDER A L’ANIMATION EN 3D :



L’INTERVENTION

La plastie mammaire esthétique peut être réalisée selon plusieurs techniques.
Le chirurgien choisit en fonction de chaque patiente la meilleure technique à utiliser.

D’une manière générale, il existe des principes communs :

L’INCISION  :

Pour introduire l’implant mammaire, il faut faire une incision cutanée.
Trois possibilités existent :

- Incision aréolaire : sur l’aréole.
- Incision axillaire : dans la région de l’aisselle.
- Incision sous mammaire : dans le pli sous mammaire.

LA POSITION DE L’IMPLANT  :

La loge, dans laquelle l’implant mammaire sera placé, est aménagée par décollement :

- Soit derrière la glande mammaire et derrière le muscle grand pectoral.
- Soit derrière la glande mammaire et devant le muscle grand pectoral.

INTERVENTIONS ASSOCIÉES

Il est possible d’associer un autre geste chirurgical en cas de ptose mammaire.
L’enveloppe cutanée est alors réduite, mais les cicatrices sont alors plus importantes.

Cela s’applique aux seins tombants ou aux aréoles basses.

LES SUITES OPÉRATOIRES

Les premières heures ne sont pas ou peu douloureuses grâce à l’anesthésie locale spécifique réalisée pendant la chirurgie.

Les suites opératoires, cependant, peuvent être douloureuses, plus particulièrement quand l’implant est placé derrière le muscle grand pectoral.

Un traitement antalgique est indispensable pendant quelques jours.

La patiente ressent une forte sensation de tension, une gêne au mouvement des bras.
Les seins présentent un œdème (gonflement) et des ecchymoses (bleus).
Cela dure quelques jours. Il vaut mieux prévoir un arrêt de travail de huit à dix jours.
Il est conseillé de garder le soutien-gorge compressif, mis en fin d’intervention, pendant environ un mois nuit et jour.

LE RÉSULTAT

Dans la chirurgie mammaire il y a, bien sûr, un résultat visuel immédiat, mais le résultat définitif s’apprécie au bout de trois mois. C’est le délai nécessaire à l’assouplissement des seins et la stabilisation des prothèses.

Les imperfections de résultat possibles ou les éventuelles complications auront été indiquées par le chirurgien par oral et par écrit lors de la consultation préopératoire.

La plastie d’augmentation mammaire est une intervention chirurgicale esthétique qui a, le plus souvent, un fort retentissement psychologique bénéfique.