Accueil > Médecine esthétique > Embellir > PRX T33

PRX T33

De quoi s’agit-il ?
Le PRX T-33 est une nouvelle technique de biorevitalisation topique sans injection, formulée à partir d’une association unique d’acide trichloracétique (TCA) et du peroxyde d’hydrogène (H2O2). Cette association pénètre rapidement dans le derme par massage cutané et active le processus de régénération cellulaire sans endommager l’épiderme.
Le PRX-T33 est une association de TCA (acide trichloracétique) à 33%, de peroxyde d’hydrogène (H2O2) et d’acide kojique qui stimule le derme de façon non invasive en augmentant sa turgescence et minimise les effets « agressifs » du TCA.

Avantages du PRX T-33

1. Cette nouvelle technique de biorevitalisation sans injections est indiquée pour prévenir les effets du temps, lutter contre le vieillissement cutané et la ptose du visage et du corps. Son action de biorevitalisation cutanée améliore l’apparence de la peau sans éviction sociale. Les effets secondaires possibles restent minimes.

2. Il permet de réduire les vergetures ou l’hyperpigmentation, chez la femme avant et après la grossesse. Il traite également les cicatrices de varicelle et d’acné.

3. Le traitement peut être utilisé seul ou en association avec d’autres techniques dans le but de potentialiser les résultats (peelings, laser, radiofréquence, mésothérapie, PRP).

Quelles sont les ’indications

- Anti-âge : revitalisation de la peau du visage, du décolleté, du corps, effet repulpant - Taches pigmentaires
- Cicatrices d’acné, cicatrices atrophiques déprimées, cicatrices de varicelle
- Vergetures

Quels sont les avantages du PRX T-33 comparés à la mésothérapie ?

1. Dispositif médical non invasif.
2. Stimulation chimique non ablative du derme sans exfolier l’épiderme.
3. Indolore
4. Efficace en traitement unique ou en association, ce qui optimise les résultats
5. Il peut être utilisé en toute saison.
6. Résultats visibles immédiatement.
7. Pas d’ecchymoses ni rougeurs. Les patients retrouvent leurs activités habituelles.
8. Pour tous phototypes