Accueil > Chirurgie capillaire > Calvitie et alopécie

Chute de cheveux

Calvitie et alopécie

Traitement de la perte de cheveux à Toulouse

NOUVEAU : Depuis 2015 la Clinique esthétique saint-Aubin vous propose les méga-séances.

CAUSES DE LA CHUTE DES CHEVEUX

La chute des cheveux, origine des calvities ou alopécies, peut avoir plusieurs causes :

- Une cause hormonale.
- Une cause héréditaire.
- Une cause mécanique.

C’est le facteur génétique qui détermine la longévité de chaque cycle capillaire.

Cette longévité est courte sur les zones de calvitie, et très longue sur les zones latérales et occipitales (la couronne). Pour cette raison, ces zones sont toujours sauvegardées même dans les grandes calvities.

C’est grâce à cette caractéristique que le traitement de la calvitie par transplantation capillaire est possible.
Il s’agit de déplacer des cheveux programmés pour ne pas tomber, vers une zone où les cheveux sont tombés.

Une fois déplacés, ces cheveux vont se comporter comme sur leur zone d’origine, sans tenir compte de leur nouvelle zone d’implantation car leur patrimoine génétique a été « déplacé » avec le follicule.

Ils reprennent leurs cycles et repoussent comme si de rien n’était.

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire.

Deux techniques permettent de réaliser l’implantation capillaire :

- La Follicular Unit Transplant

- La Follicular Unit Extraction (FUE).

Dans certains cas, c’est la traction répétée, exercée sur les cheveux lors de l’élaboration de certaines coiffures, en particulier africaines, qui est à l’origine de la perte de cheveux. Cette chute est limitée en général à la zone frontale et touche essentiellement les femmes noires.

Quand le front ou les "golfes" paraissent vraiment trop grands et deviennent disgracieux, il est possible de faire une greffe capillaire.

VEUILLEZ PATIENTER QUELQUES INSTANTS POUR VOIR L’ANIMATION EN 3D :



Il existe cependant des cas où la greffe n’est pas la solution (alopécie diffuse essentiellement féminine) ou bien des cas où l’intervention semble prématurée.

Des traitements médicaux existent chez les sujets jeunes pour ralentir, voire stopper, la chute des cheveux, mais ces traitement ne sont pas curatifs. Si le traitement est arrêté la chute recommence.


Un nouveau procédé est utilisé depuis quelques années :

Actuellement, les injections de PRP ( Plasma Riche en Plaquettes) et la mésothérapie permettent de stabiliser la chute. Elle peuvent être réalisées en attendant la greffe ou après la greffe pour nourrir le cuir chevelu.

Traitement du cuir chevelu par des Injections de Plasma Riche en Plaquettes ou PRP

Le procédé consiste à injecter des extraits plaquettaires concentrés autologues dans le cuir chevelu pour le régénérer, ralentir le chute et favoriser la repousse des cheveux.
Les extraits plaquettaires, par leur richesse en facteurs de croissance (VEGF, PDGF, TGF, BFGF et HGF), vont permettre une amélioration de la micro-circulation capillaire et une stimulation germinale du bulbe.

- Ils sont injectés sur le cuir chevelu en priorité sur les zones glabres ou sur l’ensemble du cuir chevelu, en papules.

- C’est une technique qui consiste à injecter son propre Plasma Riche en Plaquettes après centrifugation de son sang.

- C’est un produit 100% biocompatible.

- Les plaquettes ont des vertus revitalisantes exceptionnelles connues et utilisées depuis de nombreuses années.

- Ce sont des cellules vivantes qui vont recréer du tissu vivant là où elles sont injectées.

LE DÉROULEMENT

Il suffit d’un prélèvement sanguin suivi d’une centrifugation de 5 mn.

On dispose d’une quantité de produit confortable pour le répartir sur le cuir chevelu par le moyen d’injections de type mésolift.

Afin d’obtenir un effet intéressant, il est nécessaire de pratiquer plusieurs séances rapprochées pour relancer le processus.
Le protocole actuellement retenu est un minimum de 4 séances à 15 jours d’intervalle, puis 1 à 3 séances annuelles.

LES EFFETS SECONDAIRES

Une réaction inflammatoire modérée avec œdème et rougeur est souvent observée pendant quelques heures après la séance et jusqu’au 3ème jour parfois. Elle témoigne de la libération des facteurs de croissance par les plaquettes pour la régénération du derme.

Les contre-indications sont :
- La grossesse.
- Les traitements anticoagulants.
- Les maladies auto immunes.
- Maladie du sang.
- Cancer de la face.

TOUTES LES ALOPÉCIES NE PEUVENT PAS BÉNÉFICIER DU PRP

Avant tout, les stades V à VII d’Hamilton et le stade III de Ludwig sont des indications à la greffe capillaire. La rareté des bulbes dans les zones touchées n’en font pas une indication.

RÉSULTAT

Les améliorations constatées sont, (après une possible phase d’accentuation passagère de la chute liée à l’expulsion des cheveux télogènes) :

- La très nette diminution de la chute (après la deuxième séance).

- L’amélioration de la texture du cheveu qui devient plus soyeux et brillant.

- La sensibilité du cuir chevelu à l’injection augmente (signe de revitalisation).

- La constatation de repousse, quand elle est observée, ne survient qu’après un minimum de 2 à 3 mois.